« La renaissance des arts et métiers en République démocratique du Congo (1960 – 2020) ? »

515
views

À l’occasion des soixante ans d’accession de notre pays à la souveraineté politico-administrative et dans le souci de consolider sa visibilité au travers de la recherche scientifique et ainsi démarrer une étroite collaboration avec le monde artistique, l’Institut Supérieur des Arts et Métiers Marie Auxiliatrice (ISAMM-Lubumbashi) organise des journées scientifiques du 23 au 24 mars 2020 en son sein, sur la renaissance des arts et métiers en République démocratique du Congo.

Ces journées scientifiques chercheront à appréhender les problématiques spécifiques aux arts et métiers en R.D. Congo depuis l’indépendance jusqu’à nos jours. Elles analyseront les ruptures et les continuités avec les cultures et pratiques du passé, par l’entremise de l’exploration de l’état de la recherche scientifique en sciences exactes, humaines et sociales. Il faudra, après avoir fait un état des lieux de soixante années de l’accession de la République démocratique du Congo à sa souveraineté nationale, revisiter les illusions politiques et socio-économiques qui se sont succédées et analyser les opportunités qui se présentent en cette nouvelle décennie. Par ailleurs, ces journées voudraient favoriser la rencontre des chercheurs de différentes disciplines. Elles contribueront à réunir les travaux sur la RDC, à confronter les illusions de l’indépendance, les conséquences et leurs analyses sur les différentes disciplines se rapportant à l’indépendance et/ou à la renaissance afin de proposer de pistes pour son développement.

Animées par des éminents orateurs (répartis en quatre panels) venus de l’Afrique de l’Ouest, de Kinshasa et ceux de Lubumbashi, ces journées scientifiques de ISAM Marie Auxiliatrice et les observateurs avisés, chercheront à examiner ce thème afin d’évaluer, comme indiqué dans le paragraphe introductif, si une rénovation culturelle est en marche dans le pays. Inventer le développement durable implique la construction d’une nouvelle vision culturelle. En fait, la maîtrise culturelle libère les énergies créatrices du développement par la voie de l’art. L’art africain intègre les trois éléments de l’univers : la nature, l’homme et le divin. Il vise non pas l’individu isolé, mais l’homme intégré, profondément solidaire du groupe et de la communauté (Senghor, 1964).

Situé au numéro 02, avenue Marie Auxiliatrice, quartier Golf plateau à Lubumbashi, l’Institut Supérieur des Arts et Métiers Marie Auxiliatrice (ISAMM-Lubumbashi) est une composante des œuvres éducatives de la congrégation des Sœurs salésiennes de Don Bosco, Filles de Marie Auxiliatrice (FMA), créée le 19 octobre 2013 à Lubumbashi, en République démocratique du Congo.

Il constitue un pôle scientifique et professionnel prétentieux au cœur de l’ex province du Katanga, dont la mission est d’offrir à leurs anciennes élèves ayant embrassé la filière coupe et couture une alternative crédible et sérieuse capable d’assurer la continuité dans le même cursus au niveau supérieur, de répondre aux besoins du marché de l’emploi et d’autonomisation de la jeune fille en particulier, par la formation qualifiée en Technique d’habillement, Design-textile-stylisme et création de mode, en Gestion hôtelière et protocolaire, en Architecture d’intérieur ainsi qu’en Communication visuelle et graphique.

TELECHARGER LE PROGRAMME

Infos line : +243 975 881 141 « isamm.edu2013@gmail.com » / « www.isamm-fma.net »

M. Éric LUBANGU
Chargé de la recherche scientifique ISAMM
Chercheur associé au CADTM – Liège
Assistant à l’UNILU